Dépréciation des stocks

Écrit par les experts Ooreka

La dépréciation des stocks doit être constatée par voie de dépréciation.

La comptabilisation des stocks comporte plusieurs éléments : parallèlement à la variation des stocks, l'inventaire des stocks et la valorisation des stocks, la dépréciation des stocks désigne la perte de valeur de ceux-ci.

Dépréciation des stocks : définition

L'inventaire des stocks permet notamment de procéder à la valorisation des stocks. Grâce à l'évaluation des stocks, les entreprises connaissent la valeur des stocks en temps réel :

  • Si cette valeur est supérieure, cela signifie que le stock s'est bonifié.
  • En revanche, si la valeur du stock est inférieure, on parle de dépréciation des stocks.

Dépréciation et comptabilité

La dépréciation des stocks a une influence sur la comptabilité de l'entreprise.

Constatation nécessaire

A la fin d'un exercice comptable, si le stock d'une entreprise a perdu de la valeur, sa dépréciation doit être constatée.

Pour constater la dépréciation des stocks, les entreprises doivent tenir compte de 2 valeurs :

  • la valeur actuelle des stocks ;
  • le prix éventuel de la vente des stocks le jour de l'inventaire.

Dans la majorité des cas, la dépréciation des stocks est due à une mauvaise gestion des stocks et des approvisionnements. En effet, ce sont les produits les plus anciens ou les produits obsolètes qui sont les plus difficiles à vendre.

Principes comptables de dépréciation des stocks

La dépréciation des stocks répond à des principes de comptabilité :

  • Le principe de prudence, qui prend en compte les imprévus qui se sont produits pendant l'exercice,
  • Le principe des coûts historiques, qui prend en compte le prix d'achat des marchandises et matières premières.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !